La COTON TCHAD, société cotonnière du Tchad a vu le jour le 29 octobre 1971 suite à la signature d’un protocole d’accord, protocole qui a vu les actions de  COTONFRAN rachetées par l’Etat Tchadien le 21 avril 1971.

Avec un capital de 4, 256 milliards de FCA reparti entre quatre actionnaires : 75% État tchadien, 19% Dagris (devenu Géocoton), 4,5% BTCD (devenue SGTB et ensuite SGT) et 1,5% Ecobank (ex BIAT), la COTON TCHAD détient aussi 9 usines d’égrenage à travers la zone cotonnière au sud du pays.

Le capital a été revu en hausse successivement pour atteindre 3,800 milliard en 1983 puis 4,256 milliards FCFA un peu plus tard.

La COTONTCHAD racheta aussi les actifs de la COTONFRAN pour un montant de 645 millions de FCFA et se lança dans un vaste programme d’investissement de modernisation de l’outil industriel, constitué de 22 usines d’égrenage. Ce programme d’investissement a également concerné le renouvellement du parc de camions d’une centaine d’attelages. Dans le cadre de l’application de la convention du 29 mars 1975, une huilerie-savonnerie a été installée en 1978 à Moundou en remplacement de l’ancienne Société des Oléagineux du Logone Tchad (SOLT) de COTONFRAN.

Le 01 novembre 1971, la COTONTCHAD signa une convention de prestation de services avec la CFDT. Elle signa aussi avec l’Etat tchadien, au cours du même mois, une convention qui lui confie l’exclusivité de l’exploitation, y compris les opérations de commercialisation du coton, et l’autorise à participer à toutes opérations de développement rural.

Elle signa ensuite avec l’Etat, plus tard le 29 mars 1975, une convention qui lui confie l’exclusivité de la transformation des graines de coton et d’arachide en huile alimentaire, savon et d’autres sous-produits ou dérivés.

La COTON TCHAD devient la COTON TCHAD SN  (Société Nouvelle) par restructurations faisant suite aux crises successives subies par la compagnie ; la COTON TCHAD devient la COTON TCHAD SN en janvier 2012 et a repris toutes les activités entre temps exercées par la COTONTCHAD dès la création de la nouvelle avant la dissolution de l’ancienne en juin 2012.

La COTON TCHAD a pour missions :

  • la fourniture d’intrants agricoles (engrais, produits phytosanitaires, semences) aux cotonculteurs pour la production cotonnière, principalement à crédit ;
  • le transport du coton graine dont une partie est sous-traitée à des transporteurs privés ;
  • le transport et la transformation de la graine en huile et tourteaux et leur commercialisation ;
  • L’achat du coton graine avec l’obligation d’achat de la totalité de la production ;
  • Le transport et égrenage du coton graine ;
  • L’évacuation et commercialisation de la fibre.

STRUCTURE ET ORGANISATION

Avec un  Président Directeur Général comme principal pilote des activités, L’organisation générale de la Coton Tchad SN est centrée autour de ses différentes activités des départements suivants :

  • une Direction de Production (DP) ;
  • une Direction d’Exploitation (DE), essentiellement pour les usines d’égrenage et le transport ;
  • une Direction Commerciale (DC) pour la vente de la fibre ;
  • un Département Approvisionnement et Magasin Général (DAMG) ;
  • une Direction Administrative et de Ressources Humaines (DARH) ;
  • une Direction Financière et Comptable (DFC) ;
  • une Direction de Contrôle de Gestion de l’Informatique ;
  • une Direction de l’Huilerie – Savonnerie (DHS.