Le ministère du Développement industriel, Commercial et de la Promotion du Secteur Privé est chargé de la conception, de la coordination, de la mise en œuvre et du suivi de la politique du Gouvernement en matière de développement industriel, du commerce et de la promotion du secteur privé.

A ce titre, il a la responsabilité des actions suivantes :

  • Mise en place d’un réseau de densification du tissu industriel ;
  • Définition et mise en œuvre de la politique de propriété industrielle ;
  • Initiation de toute action contribuant à l’amélioration du climat des investissements et des affaires ;
  • Initiation de toutes actions liées à la préparation et à la mise à niveau du programme de mise à niveau des entreprises industrielles ainsi que la proposition des ajustements nécessaires ;
  • Définition et coordination de la mise en œuvre de programmes et stratégies de promotion du secteur privé ;
  • Promotion du partenariat entre le secteur public, le secteur privé et les organisations de la société civile ;
  • Définition et mise en œuvre des politiques de promotion des investissements en collaboration avec les Ministères concernés ;
  • Définition et mise en œuvre d’une politique nationale de valorisation des produits destinés à l’exportation ;
  • Réglementation et promotion du mouvement associatif et coopératif ;
  • Elaboration et mise en œuvre de la politique de promotion des coopératives ;
  • Initiation et proposition de toutes mesures de nature à renforcer les règles et les conditions d’exercice d’une concurrence saine et loyale sur les marchés des biens et services ;
  • Elaboration et mise en œuvre des stratégies de commercialisation des matières premières agricoles, halieutiques et animales destinées à l’exportation en collaboration avec les autres ministères concernés ;
  • Contribution du développement du droit et de la pratique de la concurrence ;
  • Contrôle des activités commerciales en vue d’assurer une transparence sur le marché ;
  • Transformation des produits tchadiens
  • Contrôle de la conformité du produit à son étiquetage ;
  • Désignation, saisie et destruction selon les critères des produits à risque ;
  • Organisation, orientation et mise en œuvre du contrôle et de la lutte contre les pratiques commerciales illicites, les pratiques anticoncurrentielles, les fraudes liées à la qualité et la contrefaçon ;
  • Détermination, en concertation avec les départements ministériels concernés, des conditions de mise à la consommation des biens et services en matière de qualité, de métrologie, d’hygiène et de sécurité ;
  • Suivi des activités des sociétés et établissements sous tutelle en vue de proposer des mesures d’orientation ou de redressement ;
  • Suivi en collaboration avec le Ministère en charge de l’Intégration Africaine et les autres départements ministériels concernés, des dossiers relatifs à l’intégration sous régionale et régionale en matière de commerce ;
  • Organisation en relation avec les institutions concernées, de la négociation, de la mise en œuvre et du suivi des accords commerciaux internationaux ;
  • Elaboration et/ ou participation à la mise en place du cadre institutionnel et réglementaire relatif aux échanges commerciaux ;
  • Mise en conformité de la législation et de la réglementation nationales avec les dispositions régissant le commerce international ;
  • Définition et mise en œuvre des politiques de promotion des petites et moyennes entreprises ;
  • Initiation de toutes actions liées à la préparation et à la mise en œuvre du programme de mise à niveau des petites et moyennes entreprises ainsi que la proposition des ajustements nécessaires ;
  • Elaboration, mise en œuvre et suivi de la réglementation en matière de petites et moyennes entreprises ;
  • Suivi des activités des petites et moyennes entreprises en vue de proposer des mesures d’orientation ou de redressement ;
  • Elaboration, conception et mise en œuvre d’une stratégie nationale de promotion de petites et moyennes entreprises dans un environnement concurrentiel ;
  • Etudes et évaluations à caractère général sectoriel ou conjoncturel ;
  • Participation à l’élaboration de la politique économique du Gouvernement ;
  • Contribution à la réglementation relative au développement du commerce électronique ;
  • Initiation et mise en œuvre des mesures relatives à la lutte contre la cherté de vie.